Je n'ai plus aucune excuse pour ne pas publier plus souvent de posts, parce que maintenant j'ai vraiment tout ce qu'il faut.

J'avais déjà presque tous les patrons de C'est Dimanche (et dès qu'il sort je vais me ruer sur le New Orleans)...

J'avais déjà une quantité impressionnante de tissus pour quelqu'un qui ne cousait pas. Et je viens d'en remettre une couche avec quelques achats (je n'ose pas les qualifier de petits) chez Stragier. Achats que voici: du Liberty Eloïse, du Liberty Tatum, du Liberty Lauren, du Liberty Felicite et encore du Liberty (ah le plaisir de me dire que bientôt j'habiterai non loin de ce lieu de perdition...)

Stragier

Mais ce qui me manquait...

Ce n'était pas l'envie, non certainement pas, surtout après vos gentils commentaires du Défi 13, les félicitations de tous ceux qui ont vu ma Grenouillette portant la tunique ethnique, les demandes répétées de ma Grenouille d'avoir "la même Maman, juste plus grand, mais rien d'autre".

Non, ce qui me manquait, c'était une machine à coudre. Parce que Beau-Papa est vraiment un homme charmant (en plus d'être complètement sous le charme de deux grenouilles roses), mais de là à emménager chez lui juste pour le plaisir de coudre...

Me restait donc à trouver une machine rien qu'à moi, pas trop technique mais qui fasse de belles boutonnières presque par magie, pas trop chère mais de qualité,.... Enfin, qui réponde à mes critères de débutante qui finalement ne sait pas très bien ce dont elle aura besoin sans se ruiner pour autant! J'ai donc attendu qu'une des nombreuses machines que j'avais répertoriées soit proposée à la vente sur un site d'enchères bien connu. Et comme j'étais la seule à vouloir cette Singer Confidence 7462 presque neuve (à se demander combien de fois elle a été utilisée), je l'ai eue pour un prix attractif. J'espère que c'est le début d'une belle et longue histoire... Histoire cautionnée par Monsieur Grenouille Rose puisqu'il m'a gentiment fait la surprise de participer à cet achat!

Confidence7462

   

Et voilà, il ne me reste plus qu'à me mettre au travail...