Le thème du défi 13 ne m'inspirait pas beaucoup: moi qui n'aime pas beaucoup les imprimés léopard ou le kaki, j'avais décidé de passer mon tour une fois de plus. C'était sans compter ma Grenouillette et les subtiles ruses qu'elle est capable de déployer pour arriver à ses fins (ce ne serait pas ma Grenouillette, je crois que j'aurais honte, mais la subjectivité maternelle étant ce qu'elle est, j'ai beaucoup ri) ...

Dans la classe de Grenouillette, le sport de haute compétition, c'est arriver à être celui ou celle qui prendra en charge Croco pour la journée. Chaque enfant déploie ses charmes auprès de la trop gentille instit pour arriver à ses fins. Tous les coups étant permis et ma Grenouillette estimant que cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait plus atteint le Saint-Graal (trop longtemps étant une notion toute relative, croyez moi), elle a soudoyé son Papy qui devait la conduire le lendemain à l'école. C'est donc un Papy (manipulé et ne sachant résister à ses petites-filles) qui a demandé à la trop gentille instit avec laquelle il taille de temps en temps une bavette si, pour son anniversaire, Grenouillette pouvait avoir la chance de s'occuper de Croco pendant que la demoiselle, à moitié cachée derrière lui mais n'en perdant pas une miette, battait des cils (et se frottait les mains). Hélas, Croco était déjà promis pour la journée et Papy a dû consoler Grenouillette. Emue par le tableau du Papy bouleversé par sa petite-fille inconsolable, la trop gentille instit est tombée dans le panneau....

Quand j'ai été récupérer Grenouille et Grenouillette à l'école, nous avions un invité pour la soirée et la journée du lendemain qui venait aider Grenouillette à souffler ses bougies. Rien n'avait été oublié, dans son petit sac, son pyjama, sa couverture, son doudou, sa brosse à dents, etc. Il manquait cependant quelques petites affaires de base que je me suis empressée de réaliser pour Croco à la demande de la trop craquante Grenouillette qui arborait un sourire irrésistible (dans la famille Grenouille Rose, la maman est plus lucide mais presqu'aussi irrécupérable que le Papy) et qui pensait que Croco avait aussi envie de déballer des cadeaux.

J'ai donc réalisé un petit bavoir réversible (une face bleue et l'autre blanc cassé pour que les enfants puissent varier les plaisirs au moment d'habiller Croco) dans un tissu venant de chez Lydiconfiture.

IMG_8247

Et puis un petit tablier (réversible et dans les mêmes tissus) pour que Croco puisse aider les Grenouilles à concocter le gâteau d'anniversaire de Grenouillette (indispensable quand on lèche les casseroles au chocolat).

IMG_8254

Visez la commissure des lèvres...

IMG_8263

Restait donc à souffler les bougies (face réversible du bavoir):

IMG_8266

Les aventures de Croco auraient dû s'arrêter là puisque le jeudi matin il repartait avec Grenouillette à l'école. Mais la Grenouillette de maintenant 4 ans avait son petit coeur qui se serrait encore et toujours à l'idée d'abandonner Croco et les larmes qui montaient aux yeux, malgré le discours de Maman sur le partage, l'amitié etc... Alors la trop gentille instit a permis à Grenouillette de s'occuper de Croco le jeudi soir.... le vendredi soir... et même tout le week-end!

Le temps de bidouiller un petit gilet pour Croco parce que Grenouillette m'avait assurée qu'il avait froid. Comme le thermomètre affichait 7°C (un 7 juin à 17h tout de même), j'avais de bonnes raisons de croire ma Grenouillette. Réalisé sans modèle en 2,5 avec du Catania marine, j'ai vite compris que Muriel s'était définitivement emparée de mon subconscient car vous reconnaîtrez facilement un air de famille avec le Baby Kimo.

IMG_8344

Et lundi matin, c'est avec le sourire et des étoiles plein les yeux que Grenouillette et Croco sont repartis à l'école.

IMG_8347

Et que Croco y est resté!

Pour d'autres larmes de crocodile, filez faire un tour dans la Savane, c'est par ici!